Corno: Émotions Qui Font Pop!

Posted on August 15, 2014 by Diana Eskander | 0 Comments

Publié le 13 août, 2014 dans leSoleil
Corno: des émotions qui font pop!

Les passages à Québec de Corno sont plutôt rares. L'artiste travaille principalement de son atelier new-yorkais.

PHOTO AETIOS

----------------------

(Québec) Si vous flânez près de la rue Saint-Paul vendredi soir, vous pourriez apercevoir la peintre Corno. La Québécoise d'origine et New-Yorkaise d'adoption fait un saut à la galerie Perreault le temps d'un vernissage pour présenter quelques-unes de ses toiles pop, colorées et sensuelles.

Les toiles de Corno, souvent de très grands... - image 1.0

Les toiles de Corno, souvent de très grands formats, sont reconnaissables au premier coup d'oeil. 

Les collectionneurs privés s'arrachent les toiles de Corno.... - image 1.1

Les collectionneurs privés s'arrachent les toiles de Corno.

Le vernissage, sur invitation seulement, affiche déjà complet. Il faut dire que l'artiste a un bassin de fans enthousiastes et que ses visites dans la capitale sont rarissimes. Outre quelques sorties médiatiques pour son autobiographie,Cornographie, publiée en 2010, et le lancement du documentaire Corno l'an dernier, la peintre demeure plutôt discrète au Québec et passe le plus clair de son temps dans son studio de la Grosse Pomme.

Les toiles de Corno, souvent de très grands formats, sont reconnaissables au premier coup d'oeil. «Je me distingue par les couleurs et par le mouvement, note-t-elle. J'ai eu une passe très fluo, mais maintenant, c'est davantage intégré à des couleurs plus terre à terre. Mon travail est de plus en plus moderne et contemporain.»

Au téléphone, sa voix est gaie, le ton chantant. On ne lui donnerait pas du tout ses 60 ans et des poussières. Sa vie, jusqu'à présent, s'est déroulée en trois temps, la menant de Chicoutimi à Montréal puis de Montréal à New York, dont l'effervescence et la transformation constante la nourrissent.

L'atelier qu'elle occupe depuis six ans est situé dans Soho, un quartier de plus en plus prisé qu'elle devra peut-être se résoudre à quitter. «C'est New York, ils démolissent et reconstruisent, alors on déménage. Ça fait deux fois que ça m'arrive. Mon bail finit, et comme Yves Saint-Laurent vient d'ouvrir une boutique en face, j'attends de voir quel genre d'augmentation j'aurai», explique-t-elle.

Présentement, elle travaille sur une exposition qui aura lieu au Quin Hotel, sur la 57e Rue, et lui permettra de rejoindre «les hommes et les femmes d'affaires qui n'ont pas le temps de se rendre dans les galeries». Elle y exposera des portraits de vedettes, dont Andy Warhol et Jean-Michel Basquiat, qu'elle considère comme ses maîtres, ainsi que Marilyn Monroe - «of course» - et la mannequin Kate Moss.

«Je cherche à faire transparaître leurs émotions, leur vulnérabilité, au-delà de l'aspect plastique. C'est comme pour les chanteurs, ce qui les distingue, ce n'est pas qu'ils aient la meilleure voix ou la meilleure technique au monde, mais leur manière d'interpréter la chanson», illustre-t-elle.

Représentée à Montréal par la Galerie AKA, Corno expose en alternance dans des galeries de Dubaï, Hong Kong et Londres. Les toiles que l'on trouve à Québec à la galerie Perreault proviennent de Montréal.

Pour tenir le rythme et la forme, elle travaille et s'entraîne beaucoup, Pilates, yoga, course et push-ups font partie de son quotidien. «Je vis vraiment comme une athlète. Je fais de grands tableaux qui demandent un travail physique, je suis toujours à quatre pattes par terre, je transporte des toiles. Ce n'est même pas pour le look, c'est pour l'énergie», indique-t-elle.

Elle peut compter sur un assistant, Jules, pour s'occuper de l'inventaire, passer les commandes de matériel, mélanger les couleurs, tendre les toiles et mettre les vernis de base et de finition, mais elle fait toutefois tout le travail de peinture elle-même.

Si les collectionneurs privés s'arrachent ses toiles, celles-ci sont peu nombreuses dans les institutions muséales et les collections publiques. «J'ai bousculé beaucoup de choses dans la peinture au Québec et je ne dis pas ça pour me vanter, parce que je n'en ai rien à foutre, dit-elle franchement. Mais il y a 100 000 personnes qui m'imitent et des milliers de fans qui m'écrivent. Je suis encore en train d'écrire mon histoire.»

La peintre prend la critique avec philosophie. «Mais j'avoue que je ne m'y frotte que lorsque je reviens au Québec», dit-elle en riant.

Québécoise d'origine et New-Yorkaise d'adoption, Corno fait un... - image 2.0

Québécoise d'origine et New-Yorkaise d'adoption, Corno fait un saut à la galerie Perreault le temps d'un vernissage pour présenter quelques-unes de ses toiles pop, colorées et sensuelles.

«La Céline Dion de la peinture»

Lorsque Roch-André Perreault a ouvert sa galerie en 1981, il avait déjà un oeil sur le travail de Corno.

«C'est de la beauté, de la vie, de l'énergie, de la force, mais ça ne plaît pas à tout le monde. Il faut que ce soit un coup de coeur», souligne le galeriste, qui compte plusieurs toiles de l'artiste dans sa collection personnelle et, depuis près d'un an, dans son inventaire.

«À la suite de son exposition, on va lui consacrer un espace qu'on appellera l'espace Corno, avec une ambiance blanche, un espace de pureté, avec ses oeuvres exposées en permanence», annonce-t-il.

Celui-ci a vendu une vingtaine de pièces de Corno au cours de l'année. Ça peut paraître peu, mais comme les grands formats sont majoritairement de 6 pieds sur 5 pieds et se détaillent à 24 000 $, les oeuvres ne conviennent pas à toutes les pièces et à toutes les bourses. Les petits formats à moins de 10 000 $ trouvent toutefois rapidement preneur.

«C'est un investissement», assure M. Perreault, qui ne tarit pas d'éloges sur celle qu'elle considère comme «la relève de Warhol» et «la Céline Dion de la peinture». 

Vous voulez y aller?

  • Quoi : exposition de petits et grands formats récents
  • Qui : Corno
  • Quand : du 16 au 30 août
  •  : galerie Perreault, 205, rue Saint-Paul, Québec
  • Info : 418 692 4772

La Presse : http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/expositions/201408/12/01-4791299-corno-des-emotions-qui-font-pop.php

Posted in Exhibition, Galerie AKA, Galerie Perreault, La Presse, Old Quebec, Quebec, Quebec City


Next

Previous

Leave a Reply

Comments have to be approved before showing up.